Published: Ali Hossein-Nejad   -  Saturday 27 September 2014

Letter of an Iranian father resident in France to French President

Letter from an Iranian father resident in France to French President Francois Hollande, calling for saving his daughter refugee in France and static currently in camp Liberty in Baghdad from the hell of Iraq and returned to France

French President Mr. Francois Hollande. '

Greetings,


I am Ali Hossein-Nejad, a former resident of Camp Liberty in Baghdad, where I left in April 2012 with the help of a delegation to the United Nations Mission in Iraq (UNAMI) who were visiting the camp and I am now held in France as a refugee where I call upon your Excellency to order the inclusion of the subject of transfer the Iranian residents of Camp liberty in Baghdad to third countries, especially those who have documentation of asylum and residence in Europe and America in the agenda of the Conference on "Peace and Security in Iraq", held in Paris; in order to save their lives because of the prevailing Iraq crises, war and terrorism.
 
The leadership of the People's Mojahedin Organization in France at the behest of Maryam Rajavi, the leader of the organization and residing in the town of Auvers-sur-Oise in France quoted by my major daughter Zainab from France to the rules of the organization in Iraq in 1995 and in the 17-year-old only after the set up and studied in France for more than 10 years and is now live in the camp of freedom (liberty) near Baghdad airport isolated as the rest of the camp's residents from the world nor can I contact them.
And despite the fact that my daughter has the phone number of her sister any younger daughter in Iran has contacted so far only once before nine years did not relate at all then, and the two sisters did not see each other at all in their lives. We are worried about their safety, because of the emotions of the family, it is impossible to abstain one, even if he was in prison for contact with her ​​family from the first class own free will and with the possibilities, so that the disconnection of this and not to my knowledge on the condition demonstrate the existence of force and strength and pressure against my daughter or exposure to operations brainwashing sectarianism against her family by the leadership of the MEK in camp liberty so I ask your Excellency first to order the inclusion of the subject of the transfer of the residents of Camp liberty Iranians to third countries on the agenda of the conference on "peace and Security in Iraq", held in Paris and secondly clicking on the officials and leaders in the People's Mojahedin Organization, headed by Maryam Rajavi, the leader of the organization and residing in the city of Auvers-sur-Oise in France and in coordination with the competent Iraqi authorities enable the residents of Camp liberty, located near the Baghdad airport from contact with their families and the outside world because, according to the simplest human rights laws and international human rights of every human being's right to communicate with the outside world, especially to members of his family and listens words each, as is the right of every person, especially members of one family to convey his speech and his voice to the ears of others. The daughter was and still is subject to Tgaynat and operations brainwashing by the leaders of the PMOI For this is not saying that it refrain from meeting me any of her father and her sister is a real desire for it is not in fact only a prisoner and captive to the idea of ​​a sectarian been taught them in a manner unilaterally. The will or desire real human being does not stand out, but on the basis of freedom, ie, in light of the enjoyment of complete freedom and the possibility of communicating with the outside, especially with his family and relatives of the first degree so I can I'm so Specifically that informed my daughter at risk to stay in Iraq and when this group of sectarianism, and He told her the nature of the group and persuaded her to get out of Iraq fraught with dangers and crises, terrorism and return to the site of the former residence and any resort in France.
 Mr. President
The leaders of the PMOI were not let me from meeting my daughter big Zainab Hussein Nejad adult age of 36 years, even when I was in the ranks of the organization and in Camp Ashraf and daughter also were there for more than 18 years where it was not the organization's leaders allow me to meet with my daughter only once only one in every year at the head of the Iranian year ie in the festival of Nowruz (21 March), for an hour or two hours, and even that was being monitored continuously by officials in the organization in ways different organizational, but they did not allow me to meet my daughter at the festival of Nowruz in 2012 in camp Ashraf, which we were staying and we both live in, and since then so I am nearly three years did not meet my daughter Zainab, who lives now in camp liberty and do not have any information available about its fate. In the past year, I and her sister tried by the High Commissioner of the United Nations as well as the Iraqi Human Rights Ministry to meet with them and for this purpose summoned officials in the Commission and talked with them in this regard, but at the behest and request of the leadership of the organization, led by Maryam Rajavi, based in France, fearing Culpability refrained from any encounter with me and her sister even had to return to the camp, she went back her sister crying to Iran without that succeed in meeting her for the first time her sister because the leadership of the People's Mojahedin Organization of Islamic extremist terrorist and supporting organization "ISIL" terrorist in both Iraq and Syria, which met publicly a few months ago in Paris allies this organization issued a religious edict to its members the fact that the meeting or contact with family members is forbidden! Legitimate.
 Mr. President
While I reiterate my support for the efforts of Your Excellency, including the convening of a conference of peace and security in Iraq and the visit to Iraq in order to work for the eradication of terrorism criminal anti-humane and objective of the organization "ISIL" terrorist criminal Noting that Maryam Rajavi met in Paris with allied to al "ISIL" and her organization supports this organization in their media, describing him as "revolutionaries Iraqis" or "clans Iraq revolutionary!" I ask your Excellency to increase pressure legitimate, legal and international leadership of the People's Mojahedin Organization, headed by Maryam Rajavi, residing in your country of France to lift the restrictions and barriers and the dominance of intellectual individuals prisoners in the camp, and the most important, and I do the solutions to this is the allocation of a site near Camp Liberty as well as the residence of the transferring from this camp to Albania to meet with the families of people with them, or at least communication, including messages and phone, and the pressure on the leadership of the MEK to be paid to the issuance of orders organizational meeting individuals with their families or come into contact with them by telephone and messages in addition to stop their propaganda against families and against the emotions of family within the ranks of the organization and in the camp and in the minds of individuals and enable them to use the phone and the Internet, radio, television and the press to communicate with the outside world because this is the right of any right to contact and communicate with these individuals is in the first class of the right of members of the families of these dear much more than being really to lead the MEK, which does not represent the residents of Camp liberty.
I will thank you if you take the necessary decisions in this regard, including the inclusion of the subject of the need to move the residents of Camp Liberty to third countries, especially the wounded and sick individuals who have the right to resort previously in other countries, such as France, including my daughter and receiving a number of them in France in order to save their lives given the reigns of the Iraq crisis, war and terrorism.
I wish Your Excellency greater success in the completion of the work of this conference and to achieve its humanitarian objectives, particularly the achievement of peace and security in Iraq.
 
Hussein Ali Nejad
Paris – 15 September 2014

[email protected]
 
Copy to:
Office of President Barack Obama
Iraqi President Mr. Fuad Masum
Mr. Haider Abadi, the Iraqi Prime Minister
The Iraqi Human Rights Ministry



Une lettre du Un père iranien et résident en France au président français François Hollande, appelant à sauver sa fille de réfugié en France et statique actuellement dans le camp de la Liberté à Bagdad de l'enfer de l'Irak et rentrent en France

Le président M' français François Hollande

Salutations,


Je suis Ali Hossein-Nejad, un résident de camp Liberty, anciennement à Bagdad, qui l'a laissé en Avril 2012 avec l'aide d'une délégation de la Mission des Nations Unies en Iraq (MANUI) a été la visite du camp et je tenais en France en tant que réfugié où je demande à Votre Excellence d'ordonner l'inscription de la question du transfert les résidents du camp Liberty iraniens à Bagdad vers les pays tiers, en particulier ceux qui disposent d'une documentation de l'asile et de séjour en Europe et en Amérique dans l'ordre du jour de la Conférence sur la "paix et la sécurité en Irak", qui s'est tenue à Paris, afin de sauver leur vie en raison de la vigueur des crises en Irak, la guerre et le terrorisme.
La direction de l'organisation des Moudjahidine du peuple en France à la demande de Maryam Radjavi, le leader de l'organisation et résidant dans la ville d'Auvers-sur-Oise.
Ma fille majeur Zainab de la France aux règles de l'organisation en Irak en 1995 et en 17 ans seulement après la mise en place et étudié en France pendant plus de 10 ans et est vivent maintenant dans le camp de la liberté, près de l'aéroport de Bagdad isolé comme le reste des habitants du camp du monde, ni ce que je peux communiquer avec eux.
Et malgré le fait que ma fille a le numéro de téléphone de sa sœur une jeune fille en Iran a contacté à ce jour qu'une seule fois avant neuf ans n'a pas trait à tout alors, et les deux sœurs n'a pas voie l'autre du tout dans leur vie. Nous sommes inquiets pour leur sécurité, à cause des émotions de la famille, il est impossible de s'abstenir d'un, même s'il était en prison pour le contact avec sa famille de la propre volonté de première classe et avec les possibilités, de sorte que la déconnexion de cela et pas à ma connaissance sur la condition de démontrer l'existence de la force et de la force et de pression contre ma fille ou l'exposition à des opérations lavage de cerveau sectarisme contre sa famille par la direction de l'OMPI dans le camp Liberty, donc je demande à Votre Excellence premier à commander l'inclusion de la question du transfert des résidents du camp Liberty iraniens vers des pays tiers sur l'ordre du jour de la conférence sur "la paix et de la sécurité en Irak", qui s'est tenue à Paris et d'autre part en cliquant sur les fonctionnaires et les dirigeants de l'organisation des Moudjahidine du peuple, dirigé par Maryam Radjavi, le leader de l'organisation et résidant dans la ville d'Auvers-sur-Oise et en coordination avec les autorités iraquiennes compétentes de permettre aux résidents de camp Liberty, situé près de l'aéroport de Bagdad au contact avec loutre familles et le monde extérieur parce que, selon la plus simple lois sur les droits de l'homme et des droits internationaux du droit de chaque être humain pour communiquer avec le monde extérieur, en particulier aux membres de sa famille et l'écoute des mots chacune, comme c'est le droit de chaque personne, en particulier les membres d'une même famille pour transmettre son discours et sa voix aux oreilles des autres. La fille était et est toujours l'objet d'exigences et les opérations de lavage de cerveau par les dirigeants de l'OMPI car ce n'est pas en disant qu'il s'abstienne de me rencontrer tout de son père et sa sœur est une réelle volonté car ce n'est pas en fait qu'un prisonnier et captive à l'idée d'un sectaire été leur a enseigné d'une manière unilatérale. La volonté ou le désir véritable être humain ne se distingue pas, mais sur la base de la liberté, c'est à dire, à la lumière de la jouissance de la liberté complète et la possibilité de communiquer avec l'extérieur, en particulier avec sa famille et parents de premier degré si je peux, je suis tellement particulier que informé ma fille à risque à rester en Irak et quand ce groupe de sectarisme, et il lui a dit de la nature du groupe et l'a persuadée de sortir de l'Irak comporte de nombreux dangers et des crises, le terrorisme et retourner sur le site de l'ancienne résidence et tout recours en France.
Président '
Les dirigeants de l'OMPI ne sont pas me laisser de rencontrer ma fille grand âge adulte Zainab Hussein Nejad de 36 ans, même quand j'étais dans les rangs de l'organisation et dans le camp d'Achraf et la fille étaient également là pour plus de 18 ans où il n'était pas les dirigeants de l'organisation me permettent de répondre avec ma fille qu'une seule fois un seul chaque année à la tête de l'année à savoir iranien au festival de Norouz (21 Mars), pour une heure ou deux heures, et même qui a été surveillé en permanence par des fonctionnaires dans l'organisation d'une manière différente de l'organisation, mais ils ne m'ont pas permis de rencontrer ma fille à la fête de Norouz en 2012 le camp d'Achraf, qui nous étions et nous vivons tous les deux dans et depuis que je suis près de trois ans ne répondait pas ma fille Zainab, qui vit maintenant dans le camp Liberty (Liberty) et ne pas avoir toutes les informations disponibles sur son sort. Dans la dernière année, je et sa sœur essayé par le Haut Commissaire des Nations Unies ainsi que le ministère irakien des Droits humains de les rencontrer et pour les fonctionnaires convoqués cet usage de la Commission et parlé avec eux à cet égard, mais à la demande et la demande de la direction de l'organisation, dirigé par Maryam Radjavi, basé en France, craignant du culpabilité abstenu de toute rencontre avec moi et sa sœur a même dû retourner au camp, elle est retournée à sa sœur pleurer à l'Iran sans que réussir à la rencontrer pour la première fois sa sœur parce que la direction de l'organisation des Moudjahidine du peuple d'extrémiste islamique terroriste et organisation de soutien »ISIS« terroriste en Irak et en Syrie, qui s'est réuni publiquement il ya quelques mois à Paris alliés cette organisation a émis un édit religieux à ses membres le fait que la réunion ou contact avec les membres de la famille est interdite! Légitime.
Président '
Bien que je réitère mon soutien aux efforts de Votre Excellence, y compris la convocation d'une conférence de la paix et de la sécurité en Irak et la visite en Irak afin de travailler pour l'éradication du terrorisme criminel antihumaine et l'objectif de l'organisation »ISIS« terroriste Notant que Maryam Radjavi s'est réuni à Paris avec des alliés à »ISIS« et son organisation appuie cet organisme dans leurs médias, le décrivant comme "révolutionnaires Irakiens» ou «clans Irak révolutionnaires!" Je demande à Votre Excellence pour augmenter la pression de leadership légitime, légale et internationale de l'organisation des Moudjahidine du peuple, dirigé par Maryam Radjavi, résidant dans votre pays de la France de lever les restrictions et les obstacles et la domination des individus intellectuelle détenus du camp, et le plus important, et je ne fais pas les solutions à cela est l'attribution d'un site près de camp Liberty (Liberty), ainsi que la résidence du transfert de ce camp en Albanie pour rencontrer les familles des personnes avec eux, ou du moins la communication, y compris les messages et le téléphone, et la pression sur la direction de l'OMPI à payer pour la délivrance d'ordonnances d'organisation des individus de réunion avec loutre familles  ou entrer en contact avec eux par téléphone et messages en plus d'arrêter leur propagande contre les familles et contre les émotions de la famille dans les rangs de l'organisation et de la le camp et dans l'esprit des individus et leur permettre d'utiliser le téléphone et Internet, la radio, la télévision et la presse pour communiquer avec le monde extérieur parce que c'est le droit de tout droit de contacter et de communiquer avec ces personnes est dans la première classe du droit des membres des familles de ces chers beaucoup plus que d'être vraiment à conduire l'OMPI, qui ne représente pas les résidents de camp Liberty.
Je mercière vous si vous prendre les décisions nécessaires à cet égard, y compris l'inclusion de la question de la nécessité de déplacer les résidents du camp Liberty vers des pays tiers, en particulier les blessés et les malades d'entre eux et qui ont le droit de recourir au préalable dans d'autres pays, dont la France, y compris ma fille et recevant nombre d'entre eux en France afin de leur sauver la vie Étant donné les rênes de l'Irak crise, la guerre et le terrorisme.
  Je souhaite à Votre Excellence un plus grand succès dans l'achèvement des travaux de cette conférence et à atteindre ses objectifs humanitaires, notamment la réalisation de la paix et de la sécurité en Irak.

Ali Hussein Nejad
Paris - 15 Septembre, 2014
[email protected]

Une copie de chacune de:

Bureau du Président Barack Obama
Le président irakien M. Fuad Masum
M. Haider Abadi, le Premier ministre irakien
Le ministère irakien de droits de l'homme



Share/Bookmark
Insert Comment

 Name 
Email (Optional)
 
Your comment will be moderated and will publish , unless it is spam or contains profanity